Rechercher un texte sur le site

A voir en Février 2019 :

Lundi 25 février 2019
19h30 - Cinémas Studio

La rivière rouge (Red River) de Howard Hawks
1948 - USA - Noir et blanc - 2h23
Avec John Wayne, Montgomery Clift, Joanne Dru
1851, Texas. Dunson, un pionnier veuf, part avec son fils adoptif Matt à travers le Texas pour la transhumance de leur troupeau. En chemin, Dunson devient très autoritaire, poussant le jeune homme dans ses retranchements. Premier western d'Howard Hawks, La Rivière rouge est un coup de maître, où le périple prend des allures initiatiques.

A voir en Mars 2019 :

Vendredi 1er mars 2019
20h30 - Médiathèque François Mitterrand
Cycle Mémoire de la Cinémathèque de Tours
En écho à l'exposition d'affiches « Quand la Cinémathèque était au Beffroi » - Exposition à la médiathèque François Mitterrand (15/01 - 2/03)

L'homme de l'Arizona (The Tall T) de Budd Boetticher
1957 - USA - Couleurs - 1h18
Trois bandits tuent le propriétaire d'un relais de diligence. Dans la foulée, ils attaquent un convoi dans lequel a pris place un couple en voyage de noces. Comprenant que la jeune femme est issue d'une famille riche, les hors-la-loi envoient le mari sous bonne escorte, réclamer une rançon. Sa femme reste seule avec les malfaiteurs et Pat Brennam, un homme solitaire. Avec peu de moyens mais un vrai sens de la mise en scène, Boetticher a su transformer ce qui aurait dû n'être qu'un film de série B en une œuvre originale et de qualité.

Lundi 4 mars 2019
19h30 - Cinémas Studio
Regards sur Le Cinéma Hongrois - En partenariat avec l'Institut culturel de Hongrie à Paris

Hiver éternel (Örök tél) de Attila szász
2018 - Hongrie - Couleurs - 1h40
À la fin de la guerre, Iren doit quitter sa famille pour aller travailler, à la demande des Russes, trois semaines dans les champs de maïs. Contrairement à ce qui lui a été dit, elle se retrouve dans un camp de travail en Union Soviétique. À travers l'histoire de cette femme qui trouve la force de survivre à des conditions de vie inhumaine, le cinéaste revient sur cette page de l'histoire hongroise peu connue, la déportation de milliers d'hommes et de femmes dans des mines et usines soviétiques. Captivant.
Soirée présentée par János Havasi, directeur de l'Institut culturel de Hongrie à Paris et auteur de l'ouvrage dont est tiré le scénario.
En présence du Consul de Hongrie pour la Région Centre.
Copie en provenance du Centre culturel de Hongrie.
Tarif unique : 3 €

Lundi 11 mars 2019
19h30 et 21h30 - Cinémas Studio
Hommage à István Szabó
Une soirée, deux films

19h30 - La porte (Azajto)
2010 - Hongrie - Couleurs - 1h37
Avec Helen Mirren et Martina Gedeck
Dans le Budapest des années 60, la rencontre de deux femmes : une jeune écrivains, Magda et sa femme de ménage Emerenc. Szabó adapte au cinéma le roman éponyme de Magda Szabó, qui reçut le prix Femina étranger en 2003. La performance des deux actrices a été vivement remarquée à la sortie du film.

21h30 - Colonel Redl (Redl ezredes)
1985 - Hongrie - Couleurs - 2h20
Avec Klaus-Maria Brandauer
De naissance modeste dans une minorité ethnique de l'Empire austro-hongrois, le jeune Alfred Redl, intelligent et travailleur, poursuit ses études et entre à l'école militaire. Remarqué pour son dévouement pour l'Empereur, il monte rapidement les échelons de la hiérarchie. Splendide évocation de l'Empire austro-hongrois à la veille de la Grande Guerre.
Copies en provenance du Centre culturel de Hongrie.
Tarif unique : 3 € pour un film, 5 € pour deux films.

Vendredi 15 mars 2019
18h30 - Médiathèque de La Riche
Regards sur Le Cinéma Cubain

Buena vista social club de Wim Wenders
1998 - Allemagne - Documentaire - Couleurs - 1h40
Buena Vista social club est le nom d'une célèbre boîte de nuit de La Havane, qui a été fermée en 1959 pendant la révolution cubaine. Wim Wenders part à la recherche de ce lieu mythique et à la rencontre des musiciens qui l'ont fait vivre. Entre portraits de musiciens, interviews, enregistrements en studio et concert, Wenders nous raconte la formidable histoire de ce groupe de musiciens octogénaires qui vont retrouver le chemin de la scène.
Entrée gratuite

Lundi 18 mars 2019
19h30 - Cinémas Studio

Fraise et Chocolat (Freza y chocolate) de Tomás Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
1993 - Cuba/Espagne/Mexique - Couleurs - 1h50
David, jeune communiste convaincu, courtise Vivian mais celle-ci va en épouser un autre. Attristé, il erre dans La Havane et rencontre Diego. Ce dernier l'emmène chez lui et l'introduit dans son univers d'artiste homosexuel. Choqué, David retourne pourtant chez Diego dans l'intention de surveiller ce dangereux contre-révolutionnaire. Un film tendre et drôle contre l'intolérance autant qu'un témoignage de la vie à Cuba à la fin des années 70.

Jeudi 21 mars 2019
19h30 - Cinémas Studio
Ciné-concert

Leonardo da vinci de Giulia Cassini-Rizzotto et Mario Corsi
1919 - Italie - Noir et blanc - 50min.
Le film Leonardo Da Vinci retrace l'histoire de ce génie de la Renaissance, depuis son apprentissage jusqu'à ses dernières années au Château du Clos-Lucé à Amboise, en passant par sa rencontre avec Mona Lisa. Leonardo da Vinci sera incompris dans son pays autant pour sa vision de l'art que pour sa pratique de la médecine. Il sera obligé de quitter l'Italie et d'accepter l'invitation du roi de France. À noter que le film est réalisé par une femme, pionnière du cinéma italien, mis en musique par l'Ensemble Doulce mémoire, direction Denis Raisin Dadre.
Copie en provenance du Centre expérimental cinématographique de Rome - Cinémathèque nationale de Rome - Renseignements : www.doulcememoire.com

Lundi 25 mars 2019
18h et 19h30 - Cinémas Studio
Carte blanche à l'Atelier Super 8

18h - Rencontre : Le cinéma artisanal en France : état des lieux. Rencontre avec Nicolas Rey. Bibliothèque des Studio

19h30 - Les Soviets plus l'électricité de Nicolas Rey
2001 - France - Couleurs - Documentaire - 2h55
Depuis Paris jusqu'à Magadan, ville extrême orientale tristement célèbre pour ses camps du Goulag, Nicolas Rey filme la Russie avec de la pellicule super 8 datant de l'époque soviétique, offrant une esthétique originale à son travail. S'inspirant de la célèbre réplique de Lénine définissant le communisme comme « le pouvoir des Soviets plus l'électrification du pays entier », il s'interroge sur ce qu'est la Russie en 1999, alors que Vladimir Poutine vient d'être nommé premier ministre et que les Soviets ont disparu.
En présence de Nicolas Rey

Mardi 26 mars 2019
14h30 - Cinémas Studio

La belle marinière de Harry Lachman
1932 - France - 1h20
Avec Madeleine Renaud, Jean Gabin, Rosine Deréan, Pierre Blanchar
Le capitaine de la péniche « La belle marinière » sauve Marinette de la noyade et la recueille à son bord. Peu de temps après, les deux jeunes gens se marient. Mais le jour des noces réapparaît Sylvestre, le meilleur ami de Jean, qui tombe amoureux de la mariée. Ce film, qui connut un grand succès à sa sortie, fut ensuite perdu. Il a été retrouvé et restauré récemment. C'est un bonheur de pouvoir découvrir La Belle Marinière qui, par son histoire, annonce celle de L'Atalante de Jean Vigo.

Vendredi 29 mars 2019
20h30 - Médiathèque François Mitterrand
Cycle Mémoire de la Cinémathèque de Tours

Point limite zéro (Vanishing Point) de Richard Sarafian
1971 - USA - Couleurs - 1h36
Kowalski, ancien pilote professionnel et vétéran du Vietnam, fait le pari de partir de Denver et d'atteindre la Californie en moins de quinze heures. Poursuivi par les polices du Nevada et de la Californie, il rencontre des personnages marginaux et hauts en couleur au cours de son road movie déjanté. Considéré à sa sortie comme un western contemporain, Point limite zéro est aujourd'hui perçu comme un film important de la contre-culture et du Nouvel Hollywood.
Entrée gratuite