Les articles publiés dans les anciens numéros du journal

On ne naît pas sorcière, on le devient

La Cinémathèque propose régulièrement des séances intitulées « une soirée, deux films », dont l’intérêt principal tient au fait que la double programmation offre, selon le principe bien connu de la supériorité du tout sur la somme des parties, la possibilité au spectateur d’approfondir la connaissance d’un auteur ou l’analyse d’une thématique. Le 7 octobre dernier, la soirée « Sorcellerie dans le Grand Nord », permettait ainsi de découvrir deux films rares mettant en scène, chacun à leur manière et dans des styles différents, des sorcières aux prises, à la fois, avec leurs propres pouvoirs et une société qui a du mal à les accepter.

Lire la suite...

Cannes 1939 - Orléans 2019 : d'un festival à l'autre

Du 12 au 16 novembre, s’est déroulé à Orléans ce qui devait être, en septembre 1939, le tout premier festival de Cannes, mais avait été annulé pour cause de seconde guerre mondiale. Si le jury et les invités (et sans doute le public) n’étaient évidemment pas les mêmes que ceux qui avaient été initialement prévus, la sélection de films a, quant à elle, été reprise à l’identique.

Lire la suite...

Patricio Guzmán

Patricio Guzmán , cinéaste chilien du devoir de mémoire, était présent au Festival de Biarritz…

Patricio Guzmán est un réalisateur chilien, né le 11 août 1941, exilé à Paris après le coup d’état de Pinochet et dont l’œuvre cinématographique est constituée de documentaires qui sont autant de témoignages forts sur l’histoire et la mémoire de son pays.

Lire la suite...

Festival Biarritz Amérique Latine 2019

Du lundi 30 septembre au dimanche 6 octobre 2019 s’est tenue à Biarritz la 28ème édition du Festival Biarritz Amérique Latine.

Ce festival, qui est une référence pour le cinéma latino-américain, propose, depuis sa création, trois compétitions avec dix longs métrages, dix courts métrages et dix documentaires.
Cette année, ont été présentés beaucoup de premiers films, inédits encore en France, et qui mettent à l’honneur l’Argentine, dont le cinéma est depuis longtemps une référence, le Pérou, le Guatemala, avec La Llorona, un film de Jayro Bustamante qui n’est pas un inconnu aux Studio (certains se souviennent peut-être du remarquable Ixcanul), le Brésil, la Colombie, l’Uruguay, qui était le pays invité l’année dernière, et tout nouveau venu sur la scène cinématographique, le Costa Rica, avec le film Cenizas negras, d’une très jeune réalisatrice. D’ailleurs, ce qui frappe lors de la présentation des films au public, c’est la jeunesse, l’enthousiasme, l’engagement de tous les réalisateurs et réalisatrices.

Lire la suite...

Un livre pour comprendre le cinéma de Sergio Leone

Du 10 octobre 2018 au 28 janvier 2019, la Cinémathèque de Paris rendait hommage à Sergio Leone, dans le cadre d’une grande exposition conçue par Gian Luca Farinelli, le directeur de la Cineteca de Bologne, avec un titre qui renvoyait à l’œuvre du réalisateur, Il était une fois Sergio Leone.

Lire la suite...

Totò, roi de Naples

Totò reste l’une des icônes de la Naples de 2019.

Aux côtés des piments porte-bonheur et des posters à la gloire de l’inusable Maradona trônent  dans tous les quartiers de la capitale de Campanie, des chapelles, statuettes et effigies en l’honneur de l’acteur Antonio Griffo Focas Flavio Angelo Ducas Comneno Porfirogenito Gagliardi De Curtis di Bisanzio  alias Antonio de Curtis dit  « Totò ».

Lire la suite...

Page 3 sur 44