Rechercher un texte sur le site

Paroles de Cinéphile 3

FENG Siyi est une étudiante de nationalité chinoise qui, après avoir étudié à l'opéra de Pékin, est actuellement en formation Art et Spectacle à l'université de Tours. Dans ce cadre elle a également effectué un stage à la Cinémathèque de Tours. Son texte, rédigé en français, a été revu par le Comité de rédaction.

Le premier film chinois et son histoire

      La première projection publique du cinématographe a eu lieu à Paris en 1895, présentée par les frères Lumière. Dès l'année suivante de nombreux hommes d'affaires étrangers ont commencé à montrer des films en Chine. Au début les Chinois étaient tout simplement curieux de cette ''chose'' étrangère pour l'époque, mais petit à petit de plus en plus de gens ont été attirés par ce spectacle. Il est difficile de définir le premier film du monde, mais il est facile de trouver le premier film chinois.

      De 1896 à 1904 c'étaient les films étrangers qui, en premier, tenaient le marché chinois. À cette époque, Ren Jing Feng, qui avait étudié la technique photographique au Japon, ouvre le premier studio de photographe à Pékin. Il a aussi une maison de thé et une pharmacie. En 1905 Ren achète chez un commerçant allemand une caméra fabriquée en France et avec son photographe LIU Zhong lun il tourne Le Mont Dingjun. Le film est composé de trois scènes de La Bataille du Mont Dingjun enregistrées à l'Opéra de Pékin. Le chanteur le plus célèbre de Pékin, Tan Xin Pei interprète le rôle principal. Ren projette son film dans sa propre maison de thé qui deviendra plus tard le cinéma Da Guan.

      Mais pourquoi Ren Jing Feng a t-il tourné un film document sur l'opéra de Pékin ? À l'époque l'opéra traditionnel était l'un des divertissements préféré des Pékinois. Par rapport aux films étrangers ce film devait attirer plus de spectateurs chinois. D'ailleurs Ren habitait dans le quartier artiste de l'opéra de Pékin.

      De nombreux chanteurs habitaient dans ce quartier et donnaient des spectacles dans la plupart des théâtres traditionnels. D'autres chanteurs célèbres vivaient près de son studio photographique. En fait, il a enregistré sa propre vie de distractions (entertainment). Depuis ce premier film, les cinéastes chinois préfèreront combiner le cinéma avec l'opéra traditionnel. Il s'agit d'une tradition remontant donc au début du cinéma chinois. Pour adapter l'opéra aux caractéristiques du cinéma muet, on ne filmera que les scènes d'actions ou les scènes de danse.

      Malheureusement le film de Ren est perdu depuis longtemps. Pourtant une réalisatrice chinoise, Hu Ann, a tourné en 1995 un film intitulé "Caméra occidentale". Ce film raconte l'aventure du tournage de ce premier film chinois connu. Elle prend quelques libertés par rapport à la vérité historique et elle ajoute une histoire d'amour. Mais dès le début du film le contexte historique est bien représenté par la réalisatrice et les images du film tourné montrent bien l'état de la ville de Pékin, la vie des gens de cette époque et le moment où ils ont regardé un film pour la première fois. Ainsi le film de Hu Ann nous restitue l'histoire du tournage du premier film chinois et l'époque où les Chinois voyaient les films des frères Lumière : L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat, La Sortie de l'usine. Bien que nous ne puissions plus voir ce premier film, le cinéma qui l'a projeté est toujours ouvert. Il s'appelle le Da Guan. Il semble qu'il soit le plus ancien du monde.

      Excepté des arrêts pour diverses raisons à seulement deux reprises, ce cinéma n'a jamais cessé ses projections depuis 1905. Aujourd'hui on peut regarder un film moderne dans ce cinéma très ancien !

FENG Siyi

(Si vous êtes adhérent, identifiez-vous pour pouvoir commenter l'article)