Les articles publiés dans les anciens numéros du journal

Cannes – Orléans : les autres films

Si le festival Cannes 1939 (voir cinéfil n°59) a primé en novembre dernier de grands films qui sont encore dans toutes les mémoires (M. Smith au sénat de Frank Capra, Alexandre Nevski de Sergueï Eisenstein, Elle et lui de Léo McCarey), il a permis aussi de découvrir quelques films plus rares qui, sans être des chefs d’œuvre, n’en sont pas moins des films d’un réel intérêt.

Lire la suite...

A propos de Casablanca

L’action du film de Michael Curtiz se déroule presque dans un lieu unique, le Rick’s Café, ce bar américain tenu par Rick Blaine, un homme amer et désenchanté, revenu de tous ses idéaux. Nous sommes en 1942 et, avec sa clientèle cosmopolite, le Rick’s Café est un raccourci étonnant du conflit mondial. S’y côtoient des policiers corrompus, des officiers nazis, des espions, des résistants, des réfugiés…

Lieu mythique s’il en est !

Lire la suite...

Viva il cinema ! septième

Du 4 au 8 mars prochain, et pour la 7eme année consécutive, le festival Viva il cinema ! mettra à l’honneur le cinéma italien contemporain en proposant une sélection de films, des hommages et des évènements (programme complet à retrouver sur le site www.viva-il-cinema.com). Rencontre avec Lisa Taverna, coordinatrice générale du festival.

Lire la suite...

Je me souviens : La Strada de Federico Fellini

Sous le titre générique Je me souviens, nous vous proposons la chronique d’un film qui, pour quelque raison que ce soit, a marqué durablement l’esprit et le cœur d’un spectateur. Au jourd’hui : La Strada de Federico Fellini.

Lire la suite...

L’art du puzzle

Présenté à la Cinémathèque le 9 décembre dernier, La Salamandre, donnait l’occasion de retrouver Bulle Ogier dans l’un de ses rôles les plus marquants mais également d’attiser le souvenir de sa fille, Pascale, disparue prématurément en 1984.

Lire la suite...

Gaslight & Gaslight

Ecrite en 1938 par le dramaturge anglais Patrick Hamilton, Gaslight a fait l’objet de deux adaptations cinématographiques réalisées, à quatre ans d’intervalle, de part et d’autre de l’Atlantique. Une étude comparative met en lumière les similitudes ou différences de ces films, dont la version américaine (réalisée par Georges Cukor) sera présentée à la Cinémathèque le 24 février prochain.

Lire la suite...

Page 1 sur 44